Equilibre alimentaire | Santé

Le sucre appelle le sucre

1 juin 2018

Le mot « sucre » est très utilisé mais ne signifie pas toujours la même chose pour tout le monde Quand on parle DU sucre, nous faisons référence au sucre blanc, raffiné, appelé saccharose. Lorsque l’on parle DES sucres, nous faisons référence aux GLUCIDES qui apportent 4 calories par gramme.

⚠ Tous ne se valent pas ! Vous trouverez :
les glucides simples (dit « rapides ») tels que le glucose, le fructose (fruits) ou le saccharose (sucre blanc) et le lactose (produits laitiers) ajoutés ou naturellement présent dans nos aliments ;
les glucides complexes (dit « lents ») tels que l’amidon et les fibres que l’on retrouve dans les céréales complètes ou les légumineuses, le pain, les pâtes, les pommes de terre…

« Le sucre appelle le sucre » Vrai ou Faux ?

La distinction entre sucres lents et rapides est dépassée. Aujourd’hui, on n’accorde moins d’importance à leur vitesse de digestion qu’à leur indice glycémique (IG)*… Pourquoi ?!

Les glucides, une fois digérés, se transforment TOUS en glucose pour passer dans le sang (oui, même les glucides complexes). La consommation de glucides entraîne une élévation du taux de glucose dans le sang, ce taux est appelé glycémie. En réaction à la glycémie qui augmente, le pancréas sécrète de l’insuline. Cette hormone incite les cellules à stocker le glucose pour diminuer la glycémie.

Plus un aliment fait grimper la glycémie, plus son IG est élevé, moins il rassasie et plus on est tenté de manger de nouveau.

Prenons la courbe rouge : L’IG de l’aliment en question est élevé, la courbe de la glycémie augmente et chute en dessous de la valeur seuil très rapidement. C’est cette chute violente de la glycémie qui crée la fringale et l’envie de nouveau de consommer du sucre pour attendre la valeur seuil minimum. Voici donc, d’où provient la fameuse expression « le sucre appelle le sucre » ! 😉

Vous connaissez à présent la base du fonctionnement de l’Indice Glycémique. Cependant, il n’est pas si simple que de supprimer de son alimentation les aliments à IG élevé (céréales sucrées, farine blanche, chips, barres chocolatées, frites…) et de consommer en masse des aliments à IG bas (pâtes complètes, pois chiches, fruits sauf dattes et banane, lentilles…).

Modifier l’IG d’un aliment, c’est possible :
– un aliment naturel a un IG plus bas qu’un aliment transformé (raffiné)
– un aliment cuit ou broyé a un IG plus élevé
– un aliment refroidi après cuisson a un IG plus bas
– un aliment à IG élevé, consommé pendant un repas équilibré, a un IG moyen

*Indice Glycémique (IG) = à quelle vitesse les glucides d’un aliment se retrouvent dans le sang

Articles à suivre : Le sucre : notre pire ennemi ?  & Comment consommer moins de sucre

@lejournaldunediet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *